Gérontologie et société, n° 154, Vol. 39, octobre 2017

Maladie d'Alzheimer et droits de l'Homme

couv gs 153 petitePrésentation

Coordonné par Fabrice Gzil, Docteur en philosophie, responsable du pôle Soutien à la recherche et à l'innovation sociale, Fondation Médéric Alzheimer.

Aborder le vieillissement cognitif, et en particulier les syndromes démentiels, avec le prisme des droits de l'Homme permet d'attirer l'attention sur les privations de droits et sur les restrictions abusives de liberté dont sont victimes les personnes âgées en difficulté cognitive. Cela conduit aussi à se demander si le cadre de référence que constituent les droits de l'Homme ne pourrait pas permettre de définir un projet ou une ambition, et aider à penser ce que serait une véritable prise en compte par la société des citoyens qui vivent avec des troubles cognitifs.
Le prisme des droits de l'Homme invite ainsi à considérer la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées comme des handicaps cognitifs évolutifs, et à envisager leur prise en charge et leur accompagnement d'après le modèle de la réhabilitation ou de la compensation.
Parallèlement à cette évolution conceptuelle, on constate que le droit international et certaines législations nationales commencent à s'adapter afin que la protection des personnes vulnérables ne se fasse pas au détriment de leurs droits et libertés. Et loin que la référence aux droits de l'Homme emporte avec elle une anthropologie individualiste, on observe au contraire l'émergence d'une conception relationnelle de l'autonomie, où les aidants – qu'ils soient familiaux, bénévoles ou professionnels – jouent un rôle central pour rendre effectifs les droits fondamentaux et faire en sorte que soit respectée l'inaliénable dignité des personnes.

 

 Pour accéder au numéro, rendez-vous sur le site de Cairn.

 

Sommaire :


Avant-propos

Maladie d'Alzheimer et droits de l'Homme - Fabrice Gzil

 

Droits de l'Homme et modèle du handicap
Libre propos Se saisir de la question des droits de l'Homme dans la démence - Kate Swaffer
La responsabilité de protéger à partir des droits de l'Homme – Anne Caron-Déglise

 

 

Protéger sans diminuer, respecter sans négliger
Vers un droit à l'autonomie des personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer ? - Marie-Élisabeth Baudoin, Nicolas Kang-Riou
Maladie d'Alzheimer : la difficile spécification des droits fondamentaux - Benoît Eyraud
Protection juridique des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer - Marie-Antoinette Castel-Tallet, Alice Coquelet, Fabrice Gzil

 

 

Garantir l'effectivité des droits fondamentaux
La sécurité ontologique : un enjeu de justice. Réflexions sur le handicap cognitif - Sebastian J. Moser, Paul-Loup Weil-Dubuc
Libre propos De la vulnérabilité et du droit des usagers de notre système de santé - Catherine Ollivet
Quelle planification anticipée des soins pour les personnes malades d'Alzheimer ? - Natalie Rigaux, Sylvie Carbonnelle

 

 

Articles hors thème
Libre propos Quelle écoute pour faire face aux transitions et ruptures de l'avancée en âge ? - Georges Arbuz
Jeu et maladie d'Alzheimer, pour une intervention psychosociale - Cédric Gueyraud, Marie Anaut, Stephane Hedont-Hartmann, Pierre Krolak-Salmon