Habitat et logement

picto-anglaisEnglish version

Les conditions de vie des retraités : habitat, logement, patrimoine et environnement

 

La maîtrise que les individus ont sur leur environnement détermine leur qualité de vie et l’adaptation au vieillissement. L’adaptabilité au logement ou le besoin de mobilité résidentielle sont conditionnés par les caractéristiques spatiales et physiques de l’environnement, selon le type d’habitat (individuel, collectif, intermédiaire), le statut d‘occupation (propriétaire, locataire du parc privé ou du parc social, hébergé ou occupant à titre gratuit), la densité urbaine au voisinage du logement (milieu rural ou zone urbaine plus ou moins dense), la disponibilité et l’accès aux équipements collectifs (services, commerces). En mobilisant des enquêtes quantitatives couplées à des entretiens qualitatifs, les travaux de recherche interrogent les effets de la composition du ménage dans les choix résidentiels face aux conséquences des évolutions sur la vie conjugale, la structure familiale et le réseau de parenté. Ils questionnent aussi le rôle du vieillissement de la génération aînée dans les mobilités résidentielles qui conduisent à la [re]cohabitation familiale entre des parents âgés et leurs enfants adultes éventuellement aussi retraités. Enfin, ils interrogent les mobilités résidentielles et quotidiennes des retraités et les stratégies mises en place face à l'entourage familial ou l'environnement local.

 

Pour en savoir plus : Publications