Vieillissement des immigrés

picto-anglaisEnglish version

Prendre en compte la réalité de la présence d'immigrés âgés en France passe par une meilleure connaissance de leurs situations sociales, familiales et professionnelles, associée à l'étude de leurs trajectoires et histoires de vie. Après un rapport préliminaire en 2001, l'enquête PRI, Passage à la Retraite des Immigrés (enquête par questionnaire) a fait l'objet d'une publication en 2006 (L'enracinement, C. Attias-Donfut Dir, A. Colin). Plus récemment, la situation des familles africaines subsahariennes a elle aussi été explorée, à partir du recueil de nombreux entretiens et témoignages. Cette recherche publiée en 2011 (De l'Afrique à la France d'une génération à l'autre, J. Barou Dir, A. Colin) privilégiait l'angle familial des relations intergénérationnelles et la transmission des identités. Une approche comparative a également été menée en collaboration avec des chercheurs Anglais et Sud-africains, travail ayant conduit à la parution en 2012 de Citizenship, Belonging and Intergenerational relations in african migration, Attias-Donfut C., Cook J., Hoffman J., Waite L. (dir.), Great Britain, Palgrave Eds.

Enfin le secteur des foyers pour travailleurs migrants n'a pas été oublié. Type d'habitat urbain spécifique apparu à la fin des années 1950, il se transforme progressivement en résidences sociales et cette mutation doit être l'occasion, pour les occupants, d'une amélioration sensible des conditions de vie. Depuis la réalisation d'une enquête sur la situation des hommes immigrés résidant en foyers de travailleurs migrants en 2005, l'URV suit l'évolution de cet habitat et de ses résidents, leurs conditions de vie, de santé et d’accès aux droits sociaux.

 

Pour en savoir plus : Publication des chercheurs