Gérontologie et société, n° 164, Vol. 43, Mai 2021

Dé(s)mesure(s) de la fin de vie

couv gs 164 petitePrésentation

Ce numéro est coordonné par Frédéric BALARD (Maître de conférences en sociologie, Université de Lorraine, Laboratoire Lorrain de Sciences Sociale) ;
Cherry SCHRECKER (Professeure de sociologie, Université Grenoble Alpes, CNRS, Sciences Po Grenoble1, Pacte) ;
Pierre MOULIN (Maître de conférences en psychologie, Université de Lorraine, Centre de recherche sur les médiations).

 

Ce numéro consacré à la fin de vie des personnes âgées s'inscrit dans le prolongement du numéro 163 que nous avions intitulé « Finir sa vie, hâter la mort ». Dans ce nouvel opus, la question de la mort se trouve davantage traitée en filigrane. C'est avant tout la fin de vie, ses conditions, son accompagnement et la manière dont les personnes âgées s'y projettent qui se trouvent ici abordées par les auteurs.
« C'est trop long de mourir... ».
Si nous nous sommes permis un jeu de mots pour le titre de ce numéro, ce n'est pas simplement pour se faire l'écho de cette personne citée par l'un des auteurs, c'est aussi pour pointer le fait qu'en dépit de la multiplicité des travaux sur la question de la fin de la vie, il n'en n'existe pas de définition consensuelle mais seulement des lectures et des interprétations diverses, pouvant parfois prendre la forme de mesures. Mesurer les fins de vie est devenu aujourd'hui un enjeu des politiques de santé et cela ne se fait pas sans instruments de mesure qui témoignent de certaines conceptions de ce que sont les bonnes et les mauvaises fins de vie à l'âge avancé. La fin de vie est surtout l'objet de mesures légales et médicales mises en question par plusieurs auteurs ce numéro.
Enfin, « faire preuve de mesure », de modération est en général ce que l'on attend des interprétations qui sont proposées par des chercheurs ou des cliniciens. Ce numéro témoigne qu'en matière de fin de vie, la conviction conduit parfois à des formes de démesures que nous avons souhaité discuter en avant-propos.

 

 Pour accéder au numéro, rendez-vous sur le site de Cairn.

 

Sommaire

 

Avant-propos
Dé(s)mesure(s) de la fin de vie - Frédéric BALARD, Cherry SCHRECKER et Pierre MOULIN

 

Des conceptions de la fin de vie et de la mort
Annoncer la mort des aînés. Une analyse textuelle des avis de décès en Suisse - Marthe NICOLET et Michel ORIS
Fins de vies ou vies sans fin des personnes âgées en Soins de Longue Durée ? - Véronique LEFEBVRE DES NOËTTES
Aspects du bien-être en fin de vie chez les personnes âgées des zones périurbaines de l'Inde - Moumita DAS et Asmita BHATTACHARYYA

 

Anticiper la fin de vie
La fin de vie des personnes âgées : l'impensé du droit - Camille BOURDAIRE-MIGNOT et Tatiana GRÜNDLER
Libre propos - Les enjeux de l'anticipation de la fin de vie chez les personnes âgées - Marie PETIT, Clément GUINEBERTEAU, Frédéric ZORZI, Marie Pierre OMBREDANE, Aude PIGNON, Romain PARDENAUD
Le vieil homme et la mort. De la finitude de la vie à la revendication d'un droit à mourir- Françoise CHASTANG, Hugo LORENCEAU, Cécile OMNES, Jacques VEDRINNE, Michel WALTER

 

De la détermination à mourir....
Libre propos - Impact de l'euthanasie pour dépression dans le débat sur la fatigue de vivre - Aziliz LE GLAZ, Michel WALTER, Armelle GENTRIC, Véronique GRINER-ABRAHAM
Le suicide : une forme de déprise chez les personnes vieillissantes ? - Laurena TOUPET
Les ambivalences de Montaigne sur la fin de la vie : une leçon encore salutaire - Bertrand QUENTIN

 

Hors Thème
Les configurations d'aide répondent-elles aux besoins de soutien des aidants principaux ? - Sarah NOGUES, Diane-Gabrielle TREMBLAY
COVID-19 en Ehpad : quelle place pour les familles ? - Geneviève CHOVRELAT-PÉCHOUX
Aide à l'évaluation et à la prescription dans un processus d'insertion de gérontechnologies - Djamel AISSAOUI, Javier BARCENILLA