Chiffrage d’un recul de l’âge légal de la retraite de 60 à 61,5, ou 62 ans

N. Grave, A. Di Porto, P. Beurnier

2008

 

Résumé de l'étude

A la demande du Conseil d’orientation des retraites, il a été chiffré l’impact pour le Régime Général d’un recul de l’âge légal de départ en retraite à 61, 61.5 ou 62 ans.

L’incidence d’un recul de l’âge légal est détaillé pour le recul de 60 à 61.5 ans dans la partie A :

Selon le scénario de référence retenu (hausse de la durée taux plein ou maintien à 160 trimestres), le gain sur les masses de prestations serait compris respectivement entre 3,4 et 3,7 milliards d’euros en 2020, et entre 1,7 et 2,1 milliards en 2050. En ajoutant l’effet du recul de l’âge légal sur les cotisations, la mesure permettrait une économie totale de 4,4 à 4,8 milliards d’euros en 2020 et de 3,9 à 3,5 milliards en 2050 (respectivement avec hausse de la durée pour le taux plein ou maintien à 160 trimestres). Enfin, en combinant cette mesure de recul de l’âge à 61,5 ans avec un maintien à 160 trimestres de la durée d’assurance pour le taux plein, le solde de la CNAV s’améliorerait de 2 milliards d’euros en 2020, il se dégraderait en revanche de 6,2 milliards d’euros en 2050.

Pour les scénarios correspondants aux reculs à 61 et 62 ans, les chiffrages sont présentés synthétiquement respectivement dans les partie B et C.

La partie D (pages 32 et 33) récapitule l’ensemble des chiffrages réalisés.