Chiffres clés sur les retraités du régime général résidant ou nés à l'étranger à fin 2021

Marie Ménard

Mars 2022

 

Résumé de l'étude

Au 31 décembre 2021, parmi les 14 884 558 retraités percevant une retraite de base au régime général (y compris les anciens travailleurs indépendants), 1 102 647 (soit 7,4 %) résident dans un pays étranger. C’est 15 000 retraités de moins que l’année précédente. Parmi ces retraités, 9 sur 10 vivent sur deux continents : l’Afrique (42 %) et l’Europe (47 %). Avec une pension mensuelle globale moyenne de 284 €, la masse annuelle versée aux retraités résidant à l’étranger est de 3,8 Mds, soit 3 % du total des prestations retraite versées par le régime général en 2021 ; 0,009 Md est versé aux 2 211 retraités centenaires résidant à l’étranger.

Les 3 014 350 retraités nés à l’étranger (en référence aux frontières actuelles de la France) représentent quant à eux 20,3 % de l’ensemble des retraités du régime général. Certains sont nés dans les anciennes colonies françaises.

2 599 178 retraités du régime général sont nés dans un pays qui était déjà étranger lors de leur naissance, soit 17,5 % de l’ensemble des retraités1. Les 2 599 178 retraités nés dans un pays étranger à leur naissance ont perçu 19,8 Mds de prestations retraite du régime général en 2021, soit 15 % de l’ensemble des prestations retraite versées par le régime général. Parmi ces prestations, 1,1 Md a été versé au titre d’une allocation du minimum vieillesse ou de l’ASI (soit 39 % de l’ensemble des prestations versées à ce titre), dont 0,9 Md au titre de l’Aspa (soit 40 % des masses d’Aspa versées par le régime général).

 

1. La plupart sont très probablement devenus français compte tenu de leur durée de carrière et présence en France (sans que l’on puisse l’estimer à partir des données de la branche retraite qui n’enregistre pas la nationalité de ses retraités).