Découvrir la phase 1 de CONSOL2 avec la participation des CARSAT Centre-Val-de-Loire, Alsace-Moselle et Normandie

L'Unité de recherche sur le vieillissement (URV) a engagé en novembre 2020 la phase 1 de l'enquête CONSOL2, soit au début du deuxième confinement. Un questionnaire court et simple a été conçu afin d'obtenir la meilleure participation possible des retraités et de faire un bilan de leur ressenti à l'égard du confinement.


Le questionnaire a été testé auprès d'une cinquantaine de retraités de la région lilloise contactés par téléphone, puis trois « terrains » en région Centre-Val-de-Loire ont été définis : la communauté de communes de Chinon Vienne et Loire, celle de Touraine Val de Vienne, et enfin la commune de Montargis.


La collecte des données auprès des retraités a d'abord commencé par téléphone, en étant administrée avec le concours de certains agents de la Cnav et de la Carsat d'Orléans. Face aux refus de répondre sous cette forme (par peur du démarchage commercial), l'enquête s'est poursuivie par un envoi de courrier aux retraités comprenant une lettre d'invitation à participer signée du directeur de la Cnav, le questionnaire et une enveloppe T pour la réponse. Trois à cinq minutes suffisaient pour répondre à la totalité des questions.


Lors de cette première phase de la recherche, CONSOL2 n'a porté que sur les retraités non assujettis à la CSG (et donc ayant des revenus relativement modestes) des territoires sélectionnés (une seule exception pour l'un des terrains normands précisé ci-dessous). Sur les trois terrains de la Carsat Centre-Val-de-Loire, environ 1 200 questionnaires ont été collectés auprès de 2 630 retraités « contactables », soit avec un taux de réponse supérieur à 45 %, une proportion très satisfaisante pour un questionnaire en sciences sociales.


Après analyse des résultats des trois premiers terrains, le questionnaire court sous forme papier (courriers postaux seulement) a aussi été déployé en mars et avril 2021 sur deux terrains de la Carsat Alsace-Moselle et trois de la Carsat Normandie. En Moselle, ce sont les retraités non assujettis à la CSG des communautés de communes du Pays de Phalsbourg et de Freyming–Merlebach qui ont été sélectionnés ; en Normandie, ce sont les retraités des villes de Lisieux, du Havre et d'Elbeuf-sur-Seine qui ont reçu cette invitation à participer à l'enquête. Sur tous les terrains, la totalité des retraités du régime général non assujettis à la CSG vivant à domicile ont reçu un courrier, sauf ceux du Havre, où compte tenu de la taille de la commune, nous avons procédé à un échantillonnage au quart (25 % des retraités ont reçu un courrier). À Elbeuf, contrairement aux 7 autres terrains, nous avons enquêté auprès de tous les retraités (pas seulement ceux non assujettis à la CSG). Au total, environ 3 600 questionnaires ont été collectés sur l'ensemble des 8 terrains lors de cette première phase de la recherche. Les questionnaires des terrains situés en région Centre ont été saisis par des agents de la Cnav, ceux des terrains mosellans et normands, par des collègues des Carsat.