La mortalité différentielle : panorama des études existantes et intérêts au sein des travaux de la Cnav

S.Goujon et F.Ménoret
2010

 

Résumé de l'étude

L’objectif de cette présente note est, dans un premier temps, de faire un bilan des études déjà réalisées sur la mortalité différentielle que ce soit en fonction de la catégorie socioprofessionnelle, de la richesse ou encore selon la situation personnelle des individus, mais aussi, dans un second temps, de présenter pourquoi et comment la mortalité différentielle, notamment selon le type de pension, s’intègre dans les travaux d’évaluation et de projection de l’assurance retraite.

La mortalité selon le type de pension (normale, inapte, invalide) est très inégale comme l’atteste l’espérance de vie à 60 ans : 22,3 ans pour les pensions normales, 16,8 ans pour les inaptes et 15,8 ans pour les invalides chez les hommes, contre respectivement 27,6 ans, 23,4 ans et 22,7 ans chez les femmes.