Les absences de validation de trimestres de la génération 1944

I.Bridenne  et J.Massela
2011

 

Résumé de l'étude

L’objet de la note est d’étudier les périodes sans validation au cours de la carrière de la génération 1944 afin d’évaluer leur fréquence, leur durée relativement à leur positionnement dans la carrière, ou encore le type de report qui les précède.

Il apparaît que 77 % des femmes et 42 % des hommes ont au moins une année sans validation de trimestres au cours de la carrière, entre l’âge du premier report et le passage à la retraite. Le nombre d’années sans validation est en moyenne de 6,3 pour les hommes et de 13,2 pour les femmes

Si l’on exclut la période de non validation entre le dernier report et le passage à la retraite, le nombre d’années sans validation sur la carrière est en moyenne de 4 années pour les hommes et de 8,1 pour les femmes. Le nombre d’individus ayant au moins une période sans validation diminue à 64% pour les femmes et 29 % pour les hommes.

Pour les hommes, les années sans validation sont très concentrées sur la fin de carrière ; pour les femmes, les absences de validation sont assez fréquentes autour de 30 ans et également en fin de carrière.

Les reports précédents une interruption sont majoritairement des reports cotisés (avec tout de même un grand nombre de reports AVPF pour les femmes).