Les Cahiers de la Cnav n° 14, février 2020

Seul, en couple ou en corésidence : fragilisation et soutien à domicile après 60 ans

En 2014, en France, plus de 15 millions de personnes de 60 ans ou plus vivaient à domicile, et on estime que plus de deux millions (15 %) d’entre elles étaient en situation de fragilité (mauvaise santé et maladie chronique, grandes difficultés dans les fonctions sensorielles, motrices et cognitives).

Vieillir à deux en couple, vieillir seul dans son logement ou vieillir en corésidence (avec une autre personne que son conjoint éventuel) : autant de situations différentes souvent mal connues des Carsat ou des CGSS. Les chiffres peuvent en effet surprendre : 42 % des personnes de 60 ans ou plus en situation de fragilisation vivent à deux en couple, 42 % habitent seules et 16 % en corésidence.

Les populations des territoires ultramarins sont plus affectées par les situations de fragilisation (22 %) : ces personnes vivent plus souvent seules (41 %) ou en corésidence (34 %) et beaucoup moins en couple (25 %).

L’examen de la situation des autres habitants du logement montre que les personnes confrontées à la fragilisation pour elles-mêmes ou un cohabitant vivent pour 40 % en corésidence dans les territoires d’Outre-mer et pour moitié en couple en métropole.

Ces résultats montrent l’intérêt pour les Carsat et les CGSS d’approfondir la question du mode de vie pour aller au-devant de tous les retraités et les sensibiliser aux démarches de prévention.