Nouveaux retraités par année de départ à la retraite

Méthodologie

 

Ces séries portent sur les nouveaux retraités du Régime général (flux), résidant en France ou à l'étranger, bénéficiaires d'un droit direct ou d'un droit dérivé (réversion) par année de point de départ du droit. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 ayant acté la suppression du RSI et le transfert de la protection sociale des travailleurs indépendants au régime général, les séries portent à compter de 2019 sur ce nouveau champ, et plus précisément sur l'ensemble des retraités qui acquièrent dans l'année un droit direct ou dérivé lié à une carrière salariée ou indépendante. Pour ce faire, les séries labellisées rapprochent les attributions gérées dans l'outil retraite du Régime général (OR) et celles gérées dans l’outil de gestion de l’ex-RSI (ASUR). Elles tiennent compte également du nombre de VFU* (Versement Forfaitaire Unique).

Ces séries statistiques labellisées de la Cnav sont produites à compter de 2003. Elles portent sur tous les retraités ayant eu un nouveau droit (direct ou dérivé) avec une date d'effet dans l'année, même s'ils n'en bénéficient plus au 31 décembre de l'année (retraité décédé, droit suspendu). Le montant du droit, en euros courants, est le montant à la date de départ du droit.
De 2003 à 2018 : les données proviennent de la base statistique SNSP (Système National Statistiques Prestataires) et portent exclusivement sur les retraités salariés.
Rupture de série en 2019 :  les données statistiques portent sur l'ensemble des retraités salariés et/ou indépendants et proviennent de l'appariement de la base statistique SNSP et de la base SNSP TI (base statistique créée en 2020 qui porte sur l'ensemble des retraités travailleurs indépendants issus d’ASUR).
L'année 2019 est présentée en double : une exclusivement sur le champ retraités salariés et une sur le champ global retraités salariés et/ou indépendants.
Les traitements sont faits sous SAS.

 

La date d'attribution d'un droit (ou date de liquidation ou date de calcul) peut être située avant la date de point de départ de la pension (c'est le cas le plus fréquent) ou après (avec un effet rétroactif) : c'est pourquoi la série des nouveaux retraités d'une année N est établie en janvier N+2 afin d'obtenir un effectif stabilisé de nouveaux retraités dont la pension prend effet l'année N.

Exemple :

Pour déterminer le flux des nouveaux retraités 2020

1 :  On extrait parmi les attributions effectuées en 2019 celles dont l'année du point de départ de la pension se situe en 2020 : il s'agit de liquidations effectuées par anticipation l'année N-1 pour un point de départ en N.

2 : On extrait parmi les attributions effectuées en 2020 celles dont le point de départ se situe en 2020. Il s'agit de liquidations effectuées dans l'année N pour un point de départ en N.

3 : On extrait parmi les attributions effectuées en 2021 celles dont le point de départ se situe en 2020 Il s'agit de liquidations traitées a posteriori l'année N+1 pour un point de départ en N.

Cette méthode permet de reconstituer un flux des nouveaux retraités par année de point de départ de la pension.

 

 

 

Nouveaux retraités par année de départ à la retraite de 2016 à 2020

Les nouveaux retraités de 2020 sont au nombre de 690 354 (641 668 droits directs + 48 686 droits dérivés attribués en 1er droit). Par ailleurs, 118 714 retraités de droit direct au régime général ont bénéficié d'un droit dérivé en 2020.  

 

 20182019*2019*2020
Droits directs     649 240 
614 189 651 203 641 668
Dont droits directs contributifs        
Pensions normales 547 429 510 251 540 842 533 780
Pensions d'ex-invalides 54 861 54 918 55 434 55 888
Pensions pour inaptitude au travail 46 950 49 020 54 927 52 000
 
Dont retraités ayant bénéficié d'une retraite anticipée ou mesure dérogatoire         
Retraite anticipée longue carrière 148 241 129 882 138 492 139 268
Retraite anticipée pour assurés handicapés 2 729 2 604 2 651 2 428
Travailleurs de l'amiante 4 283 4 067 4 065 3 425
Pénibilité 3 360 3 123 3 122 3 086
Droits dérivés 163 493
159 523
164 861
167 400
Droits dérivés sans droit direct au régime général 51 563 46 769 51 208 48 686
Droits dérivés servis avec un droit direct au régime général 111 930 112 754 113 653 118 714
         
Âges moyens au point de départ du droit        
Droits directs 62,7 ans  62,7 ans  62,8 ans 62,8 ans
Droits dérivés 73,4 ans  73,7 ans 73,7 ans 74,2 ans
         
Montants mensuels moyens au point de départ du droit        
Droit direct toutes carrières 661 € 665 € 715 € 744 €
Droit direct avec carrière complète au régime général 1 038 € 1 043 € 1 095 € 1 122 €
Droit dérivé servi sans droit direct au régime général  273 € 279 € 279 € 292 €
Droit dérivé servi avec un droit direct au régime général  346 € 348 € 376 € 386 €
         
Durée moyenne d'assurance en trimestre        
Droit commun  154 tr. 155 tr. 154 tr. 156 tr.
Départ avant l'âge légal  176 tr. 176 tr. 176 tr. 175 tr.
         
Bénéficiaires de la surcote 85 213 84 682 89789 96 892
Retraités percevant une pension avec décote 68 907 74 003 81 462 83 501
Bénéficiaires du minimum contributif servi ou non servi 241 601 220 706 224 358 207 978

Statistiques labellisées par l'Autorité de la statistique publique , NOR : ECOO2102033V

Sources : SNSP et SNSP TI

Champ : Retraités de droit direct du régime général (hors outils de gestion de la Sécurité sociale pour les indépendants jusqu'à fin 2018)

* 2019 : rupture de série suite à l'intégration du régime des travailleurs indépendants au régime général