Prochains thèmes de Gérontologie et société

 

Numéro Varia

Publication avec appel à articles prévue en octobre 2019.

Avec ce numéro Varia, la revue souhaite publier des contributions dont le thème central éclaire les questions, enjeux, débats qui animent le champ gérontologique. Des politiques publiques, aux institutions et dispositifs, en passant par les acteurs, leurs expériences et trajectoires ; les propositions d’articles pourront traiter et s’inscrire dans l’une ou l’autre de ces approches.

Les propositions d’articles (40 000 signes maximum, et résumé) sont à soumettre pour le 1er octobre 2018  

> Télécharger l'appel à articles

 

Aidants : reconnaissances, engagements et expériences

Ce numéro est coordonné par Arnaud CAMPÉON, EHESP ; Blanche LE BIHAN, EHESP ; Isabelle MALLON, Université Lumière Lyon 2 et Isabelle ROBINEAU FAUCHON, UPEC

Publication avec appel à articles prévue en mars 2020.

En 2012, le rapport d'activité de la CNSA rappelait que si l'intervention des proches ou des membres de la famille auprès de personnes malades, fragilisées, âgées, en situation de handicap n'était pas un phénomène nouveau, son identification par les pouvoirs publics et sa désignation sous le terme générique « d'aidants » était, quant à elle, relativement récente. Aujourd'hui en effet, la question du soutien à des personnes dans l'incapacité partielle ou totale d'assumer seules les actes de la vie quotidienne est devenue un enjeu social et de santé publique majeur, après être longtemps restée confinée dans le domaine privé.
Cet appel à articles a une triple ambition : interroger la reconnaissance institutionnelle des aidants, à travers notamment la politique publique d'aide aux aidants qui se structure progressivement, pour saisir ce qu'elle nous dit de la place qui leur est aujourd'hui réservée au sein de notre société ; définir et renseigner la notion de proches aidants (comme catégorie d'action publique tout autant que comme groupe social) et, enfin, comprendre la nature de leur engagement et de leur expérience, y compris dans les modalités pratiques de coopération.

Les propositions d’articles (40 000 signes maximum, et résumé) sont à soumettre pour le 1er mars 2019 

 

> Télécharger l'appel à articles

 > Soumettre un article

 

 

Inégalités dans la vieillesse et les vieillissements

Ce numéro est coordonné par Roméo FONTAINE, Ined et Sophie PENNEC, Ined

Publication avec appel à articles prévue en juin 2020.

L’objectif de cet appel à articles porté par la revue Gérontologie et société est triple.
Il vise tout d’abord à définir et documenter les inégalités dans la vieillesse et le vieillissement, leurs origines, leurs spécificités éventuelles et leurs implications : inégalités socioéconomiques, inégalités sociales de santé, inégalités de santé, de mortalité, d’accès aux soins médicaux et médico-sociaux, inégalités en termes de réseau familial et social, inégalités de genre, inégalités dans l’exercice de la citoyenneté, inégalités dans la participation sociale, inégalités territoriales ou sur toute autre dimension susceptible d’impacter les conditions de vie durant la vieillesse. Les inégalités entre les âges et les générations ont fait l’objet de nombreux travaux et discussions sur les manières de les définir et de les mesurer. Ce numéro propose de réinterroger ces analyses à partir de questionnements centrés sur le vieillissement et la vieillesse.
Il s’agit ensuite d’interroger les caractéristiques de notre modèle de protection sociale et sa propension à créer, ou au contraire, à réduire les inégalités au grand âge, que ce soit dans l’accès aux solidarités publiques, dans l’accès aux soins et plus généralement dans la préservation de l’autonomie et du libre choix. Les enjeux concernent aussi bien les politiques ciblées et sectorisées, comme celles concernant l’aide aux personnes âgées en perte d’autonomie, que les politiques plus transversales concernant par exemple l’habitat, les transports, la participation citoyenne ou les services de santé.
Enfin, ce numéro cible les actions et démarches qui visent à réduire les inégalités sociales. Ces actions en faveur de plus de justice sociale entre les âges et les générations peuvent être portées par les pouvoirs publics à l’échelle nationale mais aussi par des acteurs locaux, associations, instances municipales, etc.

Les propositions d’articles (40 000 signes maximum, et résumé) sont à soumettre pour le 3 juin 2019 

 

> Télécharger l'appel à articles

> Soumettre un article

 

Non veillesses

Ce numéro est coordonné par Iris LOFFEIER, Haute École de Santé Vaud (HESAV)

Publication avec appel à articles prévue en octobre 2020.

 

Que se passe-t-il lorsque la vieillesse « n'existe » pas ?
À contre-pied des questionnements traditionnellement posés aux catégorisations de l'âge et de la vieillesse, ce numéro entend interroger les espaces sociaux, les contextes, les conditions de possibilité et les effets de leur non-catégorisation.
Qu'advient-il des personnes âgées au sein d'espaces sociaux dans lesquels la vieillesse n'est pas reconnue en tant que telle ; lorsqu'elle est ignorée ou refusée ? Existe-t-il ou a-t-il existé des espaces dans lesquels l'âge (dans ses dimensions chronologique, biologique, psychologique) et/ou ses effets seraient niés, non reconnus, contournés ? Des environnements, professionnels, médicaux, qui ne soient pas explicitement dédiés à prendre en charge des patients âgés, ou des résidences qui ne seraient pas spécifiques aux personnes âgées : quelles en sont ou en ont alors été les conséquences ?
Les expériences de non ségrégation par l'âge, et les propositions attendues peuvent s'inscrire dans les trois axes suivants:

Axe 1 - Penser l'absence de la catégorie « vieillesse » : apports épistémologiques et méthodologiques
Cet axe entend recueillir des contributions visant, entre autres, à interroger la manière dont l'absence de la catégorie « vieillesse » pourrait constituer un apport novateur pour l'approche catégorielle. Il peut également s'agir de relire et de réinterroger des travaux antérieurs pour en proposer d'autres interprétations.

Axe 2 – Des temps, des lieux et des cultures sans vieillesse ?
Cet axe doit en effet permettre d'interroger ce que produisent des temps et des lieux sans vieillesse, qu'ils relèvent d'une absence de catégorisation ou d'une volonté de non catégorisation.

Axe 3 - Vers des pratiques et des situations de « non vieillesse »
Ce troisième axe invite à porter une focale sur les pratiques et les situations dans lesquelles la catégorie vieillesse pourrait être écartée (volontairement ou non) niée, ou négligée.

 

Les débats, controverses, ainsi que des contributions visant à rendre compte d’expérimentations réalisées et/ou à venir sont les bienvenues.

 

 > Télécharger l'appel à articles

> Soumettre un article

 

La fin de la vie des personnes âgées

 

Ce numéro est coordonné par Frédéric BALARD, Université de Lorraine ; Pierre MOULIN, Université de Lorraine et Cherry SCHRECKER, Université de Grenoble Alpes

Publication avec appel à articles prévue en mars 2021.

 Les publications scientifiques et les débats éthiques, légaux et politiques relatifs à la fin de la vie sont aujourd'hui nombreux. L'objectif de cet appel à articles est de problématiser ce vaste sujet au sein du champ gérontologique. Ainsi, il s'agit tout à la fois d'interroger en quoi les questions relatives à la fin de la vie dans l'âge avancé soulèvent des enjeux spécifiques, mais aussi d'analyser en quoi les différentes lectures de la fin de la vie produisent des conceptions différenciées des « personnes âgées ».

 Axe 1 - Fin de vie ou fin de la vie ?
Ce premier axe de l'appel à articles s'ouvre aux réflexions épistémologiques, éthiques, sociales, légales, épidémiologiques, médicales (gériatriques, oncologiques, etc.), médico-économiques, psychologiques, historiques et philosophiques relatives à la fin de la vie ainsi qu'à des articles venant interroger les pratiques cliniques quotidiennes, et notamment les procédures techniques et décisionnelles d'accompagnement de la fin de vie des personnes âgées.

Axe 2 - Accompagner et/ou hâter la mort des personnes âgées
Ce deuxième axe vise à recueillir, entre autres, des articles qui analysent les pratiques d'accompagnement vers la mort telles qu'elles sont mises en œuvre dans et hors du contexte français ainsi que des articles qui portent sur les suicides des personnes âgées dans toutes leurs déclinaisons.
Les articles qui interrogent les discours et comportements « morbides » et/ou des syndromes associés à la fin de vie seront également considérés.

Axe 3 - Bien finir sa vie, bien mourir
Ce troisième axe attend des contributions qui interrogeront le « mourir » des personnes âgées et ses normes dans ses déclinaisons sociales, légales, médicales, etc. Il cible également des articles portant sur les lieux du mourir des personnes âgées, les pratiques et procédures concrètes mises en œuvre pour encadrer la mort auprès des mourants, des défunts et de leurs survivants qu'il s'agisse de proches ou de professionnels.

 

 > Télécharger l'appel à articles

 > Télécharger la version anglaise de l'appel à articles 

 > Soumettre un article